PRÊT IMMOBILIER : Qu'est ce qui change en 2022 ?


Connaissez-vous le HCSF ? Le Haut Conseil de Stabilité Financière, une instance qui a pour but de limiter les risques économiques en veillant à la stabilité financière du pays. Un rôle qui lui permet de faire la pluie et le beau temps sur les banques, notamment en ce qui concerne le crédit.


Une décision du HCSF a été prise ce mardi 14 septembre, visant à limiter les conditions d’octroi des crédits immobilier, imposant aux banques quelques contraintes à compter du 1er janvier 2022:


- La durée des prêts immobiliers devrait être limitée à 25 ans.

- Le taux d’endettement devrait quant à lui être limiter à 35%.

- L’abandon du calcul de l’endettement différentiel.

- Les banques pourront déroger à ces règles pour 20% de leurs crédits immobiliers.


Ces règles qui sont globalement appliquées par les banques Compiégnoises, depuis le 1er Janvier 2021, n’ont pas impacté le crédit immobilier qui continue à progresser pour établir de nouveau record sur le 1er semestre 2021.


Dans un contexte où les prix du m² à Compiègne s'envolent , cette mesure pourrait, dans la durée, pénaliser les ménages gagnant moins de 20 000€ par an, les foyers percevant de 20 à 40 000€ par an pourraient ne pas être épargnés.


D’autre part, le changement de calcul des revenus de location, pourrait impacter la part de crédit immobilier destinée aux investisseurs locatifs. Elle a d’ores et déjà diminué en France, au premier semestre 2021.


Enfin, la politique de taux bas actuelle permet l’entrée en application des mesures du HCSF sans vagues. Mais qu’en serait-il en cas de remontée des taux de crédit, dans un marché ou les prix de l’immobilier à Compiègne ont explosés ? Le HCSF saura-t-il faire preuve de flexibilité en s’adaptant rapidement ? (2022 année de crise immobilière ? en savoir plus)


La suite au prochain épisode...

36 vues