Comment les élections présidentielles influent-elles sur le marché immobilier ?


C’est bien connu, les élections présidentielles ont un impact sur les transactions immobilières.

A quelques mois de la fin d’année et à l’aube du scrutin présidentiel, j’ai pris le temps d’analyser le rapport entre les élections présidentielles et le volume de transactions annuel pour l’immobilier dans l’ancien, depuis les année 70. Alors quel est le réel impact des élections sur le marché immobilier ?


Impact des élections présidentielles sur l'immobilier
Evolution des transactions immobilières dans l'ancien en année d'élections présidentielless

La statistique est incontestable, les élections passées ont fait baisser le nombre des transactions immobilières. Entre investisseurs qui craignent l’instabilité fiscale, propriétaires qui diffèrent leur vente et acheteurs qui patientent, le marché fût globalement impacté de manière négative avec de très nettes baisses des transactions immobilières.



Jacques Chirac et Emmanuel Macron
Jacques Chirac et Emmanuel Macron ont un point commun

Deux élections font mentir la statistique !

2002, l’année de la réélection au pouvoir de Jacques Chirac, le nombre de transactions immobilières a bondi de 3.4% par rapport à l’année précédente. Les records sont battus après l’élection d’Emmanuel Macron. Épaulé par des taux de crédit historiquement bas en 2017, le volume de transaction immobilière culmine à +10%, l’année de cette élection.


2022, l’année du doute ! Entre optimisme, fantasmes et craintes, la guerre des prévisions est lancée. Alors qu’une réélection du pouvoir en place pourrait assurer une continuité déjà connue par le passé, (Chirac) un nouveau locataire à l’Elysée pourrait donner raison aux statistiques des temps « jadis », dans un environnement bancaire qui tend à se durcir. ( En savoir plus sur le changement de réglementation Crédit immobilier en 2022)


Je pense qu’un certain attentisme se fera sentir au premier semestre, un ralentissement avant le résultat des scrutins qui pourrait être bénéfique et apaiser un marché immobilier en forte tension à Compiègne. (2022 année de crise ? en savoir plus) Quoi qu’il en soit, « la peur n’évite pas le danger », différer un projet d’acquisition ou de changement de résidence principale dans le contexte actuel serait bien dommage.


La suite au prochain épisode…

27 vues